Actualités/Coming up

Sidespin Septembre

 

Tournois licenciés

Invitations

 

Tournois non-licenciés

Invitations

 

banner mobilabo 180x150 FR

Dernières mises à jour

SIDESPIN

Abonnez-vous au

Sidespin

Facebook

Histoire du ZZ-Lancy

2018 11 13 09 52 50 Journal semanine sportive pdf.pdf Adobe Acrobat Reader DCEn fait, d’où vient le „ZZ“ dans ZZ-Lancy ?

De nombreux clubs de sport ont une abréviation dans leur nom. „YB“ pour Young Boys, par exemple, mais que signifie le ZZ dans ZZ-Lancy ? Le présent article du Sidespin se penche sur l’origine de ce double Z.

 Texte: Annina Häusli / Images: zvg

 

Actuellement, le club genevois de Lancy aligne trois équipes en ligue nationale, une dans chaque ligue (LNA, LNB et LNC). La ligue nationale est aussi à l’origine du CTT ZZ-Lancy. «Le CTT ZZ-Lancy est né d’une divergence de vues, de problèmes d’organisation, de compétences et de restrictions quant à l’accès aux ligues nationales au sein du club de tennis de table CTT Rapid-Genève», comme le dévoilent les mémoires du club.

 

Cela signifie : en 1962, le CTT Rapid-Genève avait une équipe en ligue nationale A. Trois joueurs du club (André Steckler, Roger Boll et René Lorétan) auraient bien voulu également s’aligner en ligue nationale A, mais pour des raisons règlementaires (chaque club peut aligner une seule équipe en LNA) et internes (le club accordait la priorité à d’autres joueurs puisqu’à cette époque, le club faisait partie des meilleurs du pays et disposait donc de nombreux très bons joueurs), les trois joueurs décidaient de créer leur propre club.

 

L’AGTT comme „rabat-joie“

 

Afin d’exprimer leur mécontentement face à cette situation, ils appelaient ce nouveau club le „TTC Zizanie“. L’association régionale genevoise (AGTT) refusait toutefois ce nom. «Le comité de L’AGTT se rendit vite compte qu’un tel nom porterait préjudice non seulement aux autres clubs affiliés à l’Association Genevoise mais également aux autres associations d’outre Versoix et même à tout le sport du tennis de table», écrit le membre du club Bernard Correvon dans son article sur les origines du ZZ-Lancy. Lorétan, Boll et Steckler soumettaient alors une nouvelle proposition, cette fois avec le nom „Z.Z. T.T.C.“, donc une version abrégée de „Zizanie“. L’AGTT ne pouvait plus faire grand-chose contre ce nom et c’est ainsi que le „ZZ TTC“ entrait dans le Championnat pour la première fois durant la saison 1962/63.

 

Et cela en 2ème ligue, ligue que Steckler, Boll et Lorétan remportaient en montant ainsi en 1ère ligue. Par la suite, le club vivait une véritable ascension. Durant la saison 1967/68, la première équipe s’alignait ensuite pour la première fois en ligue nationale A, donc seulement cinq ans après la création du club. À ce moment, le club comptait 65 joueurs licenciés et 24 (!) équipes.

 

La recherche d’un local pour le club

 

Une autre anecdote que Bernard Correvon soulignait dans son article en 1982, donc à l’occasion des 20 ans du ZZ-Lancy, concerne les salles dans lesquelles le club disputait ses matchs au début. Alors que pendant la première saison, le CTT Carouge mettait gracieusement son local à disposition, le „ZZ“ déménageait dans le "Pavillon des Sports" dès la deuxième saison. Puisque cette salle était toutefois déjà souvent occupée et que l’on avait des problèmes de place parce que le club avait de plus en plus d’équipes, on continuait à rechercher un propre local.

 

En 1964, le club jouait pendant une année dans l’ancien local du CTT Silver Star. Mais ce local avait également ses défauts. Corravan se souvient ainsi d’avoir joué dans la salle même à des températures en dessous de zéro degré parce que personne n’avait allumé la chaudière une heure avant le début du match. Par ailleurs, il fallait toujours avoir des pièces de 20 centimes car la lumière fonctionnait via un système de prépaiement. Il arrivait donc de temps en temps qu’au beau milieu du match, la lumière s’éteignît car il fallait mettre des pièces pour ne pas se retrouver dans le noir.

 

Grâce à la commune de Lancy, le club pouvait déménager déjà une année plus tard. Le quatrième local du ZZ avait également ses particularités – on se retrouvait ainsi au premier étage d’une ancienne ferme, juste à côté d’une piscine couverte. „des radiateurs à gaz dispensent une maigre chaleur si l’hiver n’est pas trop froid“, décrit Corravan cette „salle“.

 

En 1973, le club déménageait ensuite dans le local actuel à l’Avenue du Curé-Baud où le club s’est bien installé et depuis où il fait toujours fureur en ligue nationale.   

 

Autres articles dans cette édition du Sidespin:

Portrait Lars Posch

Film 25km/h

Théorie Tennis de Table Novembre

 

Actualités/Coming up

Sidespin Septembre

 

Tournois licenciés

Invitations

 

Tournois non-licenciés

Invitations

 

banner mobilabo 180x150 FR

Dernières mises à jour

SIDESPIN

Abonnez-vous au

Sidespin

Facebook