Actualités/Coming up

Sidespin Juin 2020

 

Dossier CORONA

 

Update : Manifestations nationales 2019/2020

Informations STT

 

CS Jeunesse 12+13 septembre 2020

Informations

 

Inscription PISTE

14-16 août 2020

 

Tournois licenciés

Invitations

 

Tournois non-licenciés

Invitations

 

News Sunrise 2020

Dernières mises à jour

SIDESPIN

Abonnez-vous au

Sidespin

Facebook

Théorie Tennis de Table mai 2019

Panagiotis Noppen

Le jeu avec et contre les picots longs

En plus de beaucoup de choses, le tennis de table est également un sport qui sollicite le joueur fortement sur le plan mental. La tête doit être libre et les yeux bien ouverts. Mais lorsque l’adversaire joue avec des picots longs, beaucoup de joueurs oublient cette théorie de la fraîcheur et de l’éveil. Ils se souviennent de mauvaises expériences, de défaites et d’une colère qui s’accumule et ils entendent des sonnettes d’alarme. Mais pourquoi ? Une explication importante est la suivante : parce qu’ils ignorent ce que les picots font au contact avec la balle.

 

Texte : Dirk Lion

 

C’est pour cette raison que nous examinons les bases pour commencer (seulement en allemand) :

 

Grafik Tischtennistheorie Noppen

(Friedrich/Fürste 2015)

 

Ce graphique tiré du – à mon avis – meilleur livre sur le tennis de table de Fürste/Friedrich illustre parfaitement comment les balles qui arrivent réagissent aux différents types de revêtement. Les picots longs vivent de la rotation qui arrive et de ce que l’on appelle souvent "inversion de coupe". En réalité, il ne s’agit pas d’une inversion de coupe mais d’une inversion de la direction en maintenant la rotation. Avec un topspin, je produis une rotation avant et la direction de la raquette est également vers l’avant. Si une défense coupée est jouée avec un revêtement à picots, ma rotation est maintenue, mais la direction du mouvement change. La balle qui m’est retournée est donc coupée.

 

À l’inverse, avec une balle coupée, on me retourne donc une balle avec une rotation avant. Jusqu’ici tout va bien ? Ces bases théoriques sont indispensables pour comprendre le jeu avec ou contre les picots longs. Dans la première partie, nous examinerons ce que cela signifie pour le jeu d’un joueur défensif. À quels éléments doit-il faire attention ?

 

Longueur des balles

 

La longueur de la balle jouée est d’une importance déterminante. Une balle qui est placée assez courte derrière le filet n’est pas dangereuse. Il est nettement plus difficile de bien exécuter une poussette ou une balle défensive qui arrive dans le dernier tiers de la table. L’entraînement du placement devrait donc aussi englober la longueur de la balle. À cet effet, on peut p.ex. utiliser des carreaux de tapis, des ficelles ou des barres en guise d’aides optiques afin d’entraîner ce point de manière ciblée.

 

Placements

 

Pour un joueur défensif, il est important de savoir depuis quel côté le topspin en coup droit est le plus dangereux. C’est depuis le côté du revers ! Cela offre plus de place à l’attaquant, il peut plus s’ouvrir et donc mettre plus de puissance dans sa balle. C’est pour cette raison que chez les joueurs de niveau mondial, on remarque beaucoup de poussettes que des joueurs défensifs jouent sur le coup droit de l’adversaire. Lorsque vous jouerez, faites une fois attention à cela ! C’est là que l’attaquant est a) forcé à jouer un topspin et b) la qualité de la balle retournée sera un peu moins bonne depuis là. N’oubliez donc pas : il faut régulièrement placer une poussette sur le coup droit. Les aides à l’entraînement susmentionnées peuvent également être utiles dans ce contexte.

 

Ne pas négliger le jeu d’attaque

 

Beaucoup de joueurs connaissent cette situation : ils évaluent mal la poussette d’un joueur défensif et jouent également une poussette. Avec l’inversion de la coupe démontrée, la balle a toutefois une rotation avant et monte. Au lieu de jouer également une poussette, le joueur défensif devrait saisir sa chance activement et attaquer. Il y a toujours des occasions ! Entraînez donc votre jeu d’attaque !

 

Tourner le revêtement

 

Les joueuses et joueurs qui n’ont pas encore beaucoup d’expérience avec le jeu avec les picots doivent notamment beaucoup se concentrer pour évaluer correctement la rotation. Ils doivent activement réfléchir et perdent du temps précieux. Un joueur défensif devrait régulièrement profiter de cette situation et la rendre encore plus difficile en jouant la balle avec les deux côtés du revêtement. Souvent, il s’agit d’un revêtement intérieur normal à picots et d’un revêtement extérieur à picots. Cela ajoute une autre composante à l’imprévisibilité de son propre jeu !

 

Dans la prochaine partie, nous examinerons les stratégies que les attaquants peuvent appliquer lors du jeu contre la défense. Dans ce contexte, nous analyserons aussi des exercices concrets pour voir comment l’entraînement de tous ces éléments peut être effectué.

 

Littérature : Friedrich, W./Fürste, F.: Tischtennis. Verstehen, lernen, spielen, Dußlingen und Wernau 2015 (uniquement disponible en allemand)

 

 

Autres articles dans cette édition:

Portrait Timothy Falconnier

Entraînement des seniors à Fribourg

Le tennis de table à la BEA

 

 

 

Actualités/Coming up

Sidespin Juin 2020

 

Dossier CORONA

 

Update : Manifestations nationales 2019/2020

Informations STT

 

CS Jeunesse 12+13 septembre 2020

Informations

 

Inscription PISTE

14-16 août 2020

 

Tournois licenciés

Invitations

 

Tournois non-licenciés

Invitations

 

News Sunrise 2020

Dernières mises à jour

SIDESPIN

Abonnez-vous au

Sidespin

Facebook