Actualités/Coming up

Sidespin Septembre

 

Tournois licenciés

Invitations

 

Tournois non-licenciés

Invitations

 

banner mobilabo 180x150 FR

Dernières mises à jour

SIDESPIN

Abonnez-vous au

Sidespin

Facebook

Théorie Tennis de Table juillet et août 2019

1905MozziStefanoPiniValerioFormation : le jeu défensif chez les enfants ? Le courage d’opter pour le jeu défensif !

Dans le présent numéro du Sidespin, on continue la série concernant les joueurs défensifs. Cette fois, on se penche sur la question suivante : Comment familiariser les joueurs de la relève avec le système défensif ?

 

 

Texte et vidéo : Dirk Lion

 

Lorsque durant la formation des entraîneurs, on demande à ces derniers si dans leurs clubs, ils forment des enfants sur le plan défensif, on voit généralement seulement peu de mains qui se lèvent. Les raisons suivantes sont régulièrement évoquées :

 

-       Manque de connaissances de la technique correcte

-       Manque de connaissances des exercices permettant d’apprendre le jeu défensif

-       L’entraîneur est lui-même attaquant/joueur polyvalent et il donne donc aussi cette formation aux enfants

-       L’intérêt est là, mais il y a trop de craintes pour l’essayer

-       Manque de connaissances en ce qui concerne le choix correct du revêtement/bois

 

En consultant la littérature, on apprend régulièrement que l’on doit donner les picots longs aux enfants seulement lorsque cela ne fonctionne pas avec les revêtements "normaux". À mon avis, cette thèse est au moins partiellement fausse. Il serait bien entendu magnifique si nous avions de meilleures raisons pour former des joueurs défensifs : ils sont athlétiques, maîtrisent tous les coups d’attaque, disposent d’une bonne compréhension tactique au lieu de dire : ils peuvent seulement faire des poussettes, ils n’arrivent pas à exécuter le coup d’attaque ou : dans le groupe, il n’y a pas encore de joueurs défensifs. Dans la pratique, il me semble qu’il existe au moins un juste milieu entre les "bonnes" et les "moins bonnes" raisons qui incitent un entraîneur à former des joueurs défensifs parmi les enfants. Les avantages d’une formation de joueurs défensifs sont évidents : le reste du groupe apprend dès le début à jouer face à un joueur défensif, la variation des styles de jeu augmente automatiquement les connaissances et la dextérité de tous. Une chose est certaine : l’enfant doit pouvoir gérer le "statut particulier" surtout au début de sa formation. Dans ce contexte, l’entraîneur ou l’entraîneuse doit faire preuve de compétences sociales afin de l’expliquer correctement et de le répéter régulièrement. L’apprentissage du jeu défensif ne devrait pas être compris comme punition, bien au contraire : cela doit être considéré comme une contribution positive pour tous les membres du groupe !

 

Tischtennis-Theorie Juli_August 2019

 

L’intérêt est éveillé au plus tard en visionnant quelques vidéos ou en assistant à un match de la Bundesliga avec des joueurs défensifs. Les bases (cf. photo) sont rapidement montrées à tous les enfants (et exécutées sans balle). Vous pouvez aussi le faire avec l’ensemble du groupe et organiser une soirée à thème dédiée au "jeu défensif". Un attaquant devrait en effet également maîtriser la bonne technique, du moins dans les grandes lignes ! Cette technique est composée d’une suite de quatre étapes qui devraient régulièrement être répétées (verbalement) aux enfants durant les exercices :

  • "Monter la raquette" :

La raquette est dans la position de base devant le corps, mais plus haut que chez un attaquant !

  • "Ouvrir" :

Pour les droitiers : "La pointe du pied droit est orientée vers la droite" (le pied est donc en position parallèle à la ligne de fond de la table) pour le jeu défensif en coup droit, "la pointe du pied gauche est orientée vers la gauche" pour le jeu défensif en revers. Cela ouvre automatiquement aussi les épaules et les hanches ce qui donne véritablement la place pour exécuter le mouvement défensif.

  • "Couper" :

Mouvement de coupe avec la raquette légèrement ouverte depuis le haut (hauteur des épaules, respectivement de la tête) vers le bas (en avant) en frôlant ("caressant") la balle). Le degré de coupe de la balle dépend surtout de l’utilisation de l’avant-bras (coude tendu) et du poignet (supination). L’utilisation de l’avant-bras et du poignet sont aussi la seule possibilité pour retourner le topspin avec une trajectoire basse en maintenant un angle constant de la raquette (ouverte).

La raquette est ouverte. On pourrait donc dire à un enfant : „Là, tu dois forcer la balle vers le bas avec un mouvement rapide".

  • "et retour" :

Le jeu défensif est surtout un jeu qui se déroule loin de la table. Il faut donc couvrir une zone plus grande. Il n’est pas judicieux de rester dans un coin. Le fait de reprendre la position de base est donc indispensable et devrait être vérifié pour chaque coup. Si nécessaire, il faut le rappeler afin que l’enfant l’apprenne correctement dès le début.

Et si vous suivez ces points, votre enfant pourrait peut-être, d’ici six mois, maîtriser également le jeu défensif comme dans la vidéo – voire encore nettement mieux ?

Dans cet esprit : Je vous souhaite du courage et plein succès lors de la formation de joueurs défensifs !

 

Littérature :

Volker Ziegler : La formation des joueurs défensifs. Lettre de l’entraîneur 03/2000, p. 18-22 (seulement disponible en allemand)

 

 

Autres articles dans cette édition: 

La balle en plastique utilisée depuis plusieurs années

Rétrospective et perspectives : les projets de tennis de table Little Tokyo et Girls Ping

CEJ: Un bémol : l’équipe U18

Le coin du Tessin : Le TTC Bellinzona et le TTC Chiasso en voie de renaissance (2ème partie)

 

 

 

 

 

 

Actualités/Coming up

Sidespin Septembre

 

Tournois licenciés

Invitations

 

Tournois non-licenciés

Invitations

 

banner mobilabo 180x150 FR

Dernières mises à jour

SIDESPIN

Abonnez-vous au

Sidespin

Facebook