Actualités/Coming up

Sidespin Juin 2020

 

Dossier CORONA

 

Update : Manifestations nationales 2019/2020

Informations STT

 

CS Jeunesse 12+13 septembre 2020

Informations

 

Inscription PISTE

14-16 août 2020

 

Tournois licenciés

Invitations

 

Tournois non-licenciés

Invitations

 

News Sunrise 2020

Dernières mises à jour

SIDESPIN

Abonnez-vous au

Sidespin

Facebook

Entraînement en période Corona avec le TTC Neuhausen

Training EbnathallePedro Pelz : « Dans chaque crise, il y a une opportunité cachée »
Pavel Rehorek : « Pour certains joueurs, j’ai transporté des tables à leur domicile »

Depuis le 11 mai 2020, les entraînements de tennis de table sont à nouveau autorisés en Suisse à condition de respecter le concept de protection élaboré par STT. Exemple d’application à Schaffhouse.

 

Texte: Luca Anthonioz / Photos: TTC Neuhausen

 

Enfin ! Après environ deux mois de pause forcée, les entraînements de tennis de table ont pu reprendre. Pour celles et ceux qui n’avaient pas la possibilité de s’entraîner chez soi, le retour à la salle de sport est un soulagement. Cependant, le retour à une situation ordinaire n’est pas encore au programme. En effet, STT a dû établir un concept de protection spécifique au tennis de table. Pour rappel, ce dernier a été validé par l’OFSPO et l’OFSP. Sidespin a voulu savoir comment se passait concrètement cette reprise et a été à la rencontre d’un des meilleurs clubs du pays, le TTC Neuhausen.

 

(Interview faite le 26 mai 2020)

 

En tant qu’entraîneur national et entraîneur à Neuhausen, quel est ton sentiment sur cette reprise des entraînements ?

Pedro Pelz (sport de compétition) : Tout d'abord, nous sommes tous très heureux de pouvoir nous entraîner à nouveau à la table dans des groupes d’entraînement. On peut voir que les joueurs sont très heureux d'être à nouveau réunis dans la salle. Je pense que c'était le bon moment pour recommencer.

 

Et comment est-ce pour ton collègue Pavel Rehorek ?

Pavel Rehorek (club) : Après cette longue pause, nous voulions surtout considérer tous les membres du club et non seulement ceux qui ont le plus haut classement. Donc vraiment des débutants, au sport de masse sans oublier les seniors. C'était un défi en raison de la taille du groupe, mais après d'innombrables courriels et WhatsApp, je crois que nous avons trouvé une solution équitable pour tous.

 

Au sein du club, avez-vous mis en place une structure pour répondre à cette absence d’entraînement (entraînement à la maison, analyse vidéo, accent sur la stratégie,…) ?

Pelz : Oui, tout à fait. Les joueurs avaient tous un programme à domicile pour se maintenir en forme. Une grande partie était spécifique au tennis de table. Certains avaient également une table à la maison. Elias Hardmeier a acheté le robot du club et Mauro et Livio Schärrer ont acheté une table pour la maison. Il était donc en partie possible de travailler sur la table de tennis de table. Ce n'est pas un substitut à l’entraînement de groupe, mais il a été très utile pendant cette période. Mon collègue Pavel Rehorek a fait un très bon travail et a envoyé de nombreuses vidéos et conseils d'entraînement pour s'entraîner à la maison avec et sans balle.

 

Rehorek : Comme mentionné ci-dessus, certains ont une table à la maison. Pour d'autres joueurs, durant cette période, j'ai encore transporté des tables à leur domicile (empruntées à notre salle). Nous avons essayé d'être en contact régulier avec nos joueurs avec des recommandations, des conseils, des exercices, des objectifs pour le travail à domicile.

 

A titre personnel, comment s’est passé ton travail d’entraîneur durant cette période ? Était-ce compliqué ou, au contraire, as-tu pu mettre à profit ce temps sur de nouveaux projets/domaines ?

Pelz : J'ai eu de nombreuses conversations en tête-à-tête et j'ai discuté avec les joueurs de ce qu'il fallait faire. Les joueurs dont je m'occupe sont généralement déjà suffisamment indépendants pour mettre en œuvre de nombreuses choses par eux-mêmes. Bien sûr, cela ne remplace pas le programme d'entraînement hebdomadaire habituel, mais c'est ainsi que tout le monde a pu retrouver le rythme assez rapidement. A partir de la reprise, il n'a fallu qu'une semaine pour que tout le monde retrouve un très bon niveau.

En raison de la situation incertaine, j'ai également inscrit certains joueurs dans un deuxième club à l’étranger, dans une ligue supérieure, afin qu'ils aient le nombre de compétitions nécessaire. Je suppose que les matchs de ligue peuvent être joués partout, mais pour ce qui est des tournois internationaux, auxquels participent nos joueurs nationaux Hardmeier et Schärrer par exemple, je suis très sceptique pour l'année 2020. Certains d'entre eux pourraient être annulés et ce serait un manque important.

 

Rehorek : Bien sûr, c'était et c'est encore une situation très particulière. Comme déjà mentionné ci-dessus, il était très important de rester constamment en contact pour motiver les gens. J'ai moi-même utilisé ce temps pour suivre plusieurs cours en ligne dans le domaine de l’entraînement afin d'obtenir des informations plus utiles pour l'avenir.

 

Training Rhyfallhalle

 

Les entraînements ont repris depuis quelques semaines désormais. Comment cela se passe-t-il dans votre club ? Quelle est votre organisation ?

Pelz : Je laisse volontiers Pavel répondre à cette question, car il a bien préparé les deux salles d’entraînement de Schaffhouse et de Neuhausen.

 

Rehorek : En comparaison avec les groupes d’entraînement "avant Corona", il faut offrir plus de temps d’entraînement pour plus de groupes, ce qui a bien sûr des avantages et des inconvénients. Dans les petits groupes, vous pourrez peut-être avoir une vision plus individuelle de chacun, mais la dynamique de groupe manque un peu.  Les membres/joueurs s'inscrivent chaque semaine le dimanche pour la semaine à venir afin que nous ayons plus de contrôle. Sinon, en tant que club, nous mettons du désinfectant à disposition, etc. La salle a également été aménagé, car il n'y a pas de vestiaire pour tout le monde. Ainsi, chacun va directement à "sa" chaise.

 

Est-il difficile de respecter le concept de protection STT ? Certains aspects font références à des réflexes (ne pas s’essuyer la main sur la table par exemple) des pongistes…

Pelz : Oui, c'est vrai. Au début, il y avait en effet une certaine incertitude. De nombreux processus qui étaient auparavant considérés comme allant de soi ne sont soudainement plus autorisés. Les joueurs se faufilaient avec précaution dans la salle et l'atmosphère était un peu étrange, mais heureusement cette phase n'a pas duré longtemps. Tout s'est passé relativement vite et entre-temps, tout le monde sait comment se comporter et l'ambiance dans le groupe est vraiment très bonne.

 

Rehorek : J'avais des doutes sur la façon dont cela fonctionnerait avec nos plus jeunes, mais ne dit-on pas que "les enfants apprennent vite" ? Il n'y a absolument aucun problème, même avec les plus jeunes (pour simplifier la tâche, une personne joue toujours avec des balles blanches et une autre avec des balles oranges) et tous sont vraiment très disciplinés et font même beaucoup plus attention les uns aux autres que par le passé.

 

Comment les joueurs se sont-ils adaptés à ces nouvelles mesures ?

Pelz : Dans mon groupe d'entraînement se trouvent des joueurs comme Elias, Mauro, Livio, Numa, Céline, Filip, Matti, Lakith et d'autres (seuls 8 joueurs dans 2 groupes de 4 sont autorisés à participer), principalement des joueurs de la LN ou des joueurs des cadres, donc c'était relativement rapide et peu compliqué. Je devais faire attention à ce que les joueurs ne se rapprochent pas trop les uns des autres en se lavant régulièrement les mains. Ils ont donc eu beaucoup de mal à rester concentrés. Mais cela aussi fonctionne sans problème aujourd'hui.

 

Rehorek : Dans mon groupe composé en partie de joueurs des cadres U11 - U15, mais aussi de joueurs du club, nous avons vraiment obtenu des informations détaillées à l'avance. Ensuite, pour la première semaine, tout a été répété plusieurs fois et cela fonctionne vraiment sans problème. Tout le monde respecte les mesures et espère que cela ira en s’améliorant (à partir du 08.06, espérons-le).

 

Pedro Pelz & Elias Hardmeier

 

Est-il difficile de motiver les joueurs sachant que la reprise des compétitions n’est toujours pas définie ?

Pelz : Ce n'est pas une situation facile pour le moment. Nous sommes déjà en train de planifier les compétitions, mais nous ne savons pas si et quand nous pourrons recommencer. Je suppose que les matchs de championnat, même sous certaines conditions, peuvent être organisés sans problème. Malheureusement, nous avons eu quelques jeux de fantômes avant la crise. Bien sûr, vous pouvez utiliser ce temps pour améliorer vos compétences techniques et vos mouvements et faire attention aux petites choses. Le jeu de service est également un sujet, surtout avec Mauro (rires). Il n'y a souvent pas de temps pour cela en raison des nombreuses compétitions. Ce sont maintenant nos objectifs et notre motivation pour l'été.

 

Rehorek : Comme décrit ci-dessus par Pedro, je parle avec chacun d'eux en essayant de voir le positif et de le prendre comme une opportunité. 3-4 mois sans compétition (presque tous les week-ends) pour se concentrer sur la technique et éventuellement apprendre de nouvelles choses ou encore ce que l'on peut stabiliser. Car si les fondations sont stables, on peut construire beaucoup plus haut !

 

La crise du Corona n’est pas encore terminée et nul ne sait de quoi seront fait les prochaines semaines/mois. En tant qu’entraîneur, quel est ton regard à ce sujet ? Y a-t-il du positif à en tirer malgré tout ?

Pelz : Oui, absolument. Après tout, il n'est pas faux de dire que dans chaque crise, il y a aussi une opportunité cachée. Ralentir un peu, faire une pause et peut-être regarder les choses sous un autre angle peut certainement être fructueux et peut également vous aider à avancer dans différents domaines. Pour moi, comme pour beaucoup d'autres, ce fut une période différente mais pas nécessairement mauvaise. Mais maintenant, j'espère que dans un avenir proche, nous pourrons revenir à la normale. Cela me rendrait heureux.

 

Rehorek : Comme déjà écrit dans plusieurs réponses, c'était/c'est un moment particulier, mais j'ai vraiment essayé de regarder cette situation pour moi et pour mes protégés toujours en termes positifs. J'ai personnellement investi beaucoup plus de temps qu’auparavant dans ma propre forme physique, j'ai trouvé de nouvelles idées qui devraient aider nos joueurs et maintenant je suis heureux que la normalité s'installe de plus en plus. J'attends avec impatience chaque entraînement à la salle.

 

 

 

Autres articles dans cette édition:

Interview Dang Qiu (WR 52)

Analyse des matchs à domicile/extérieur en LNA

Les joueurs africains en constante progression

Very Bad Ping: Exutoire

Vidéo du mois

Actualités/Coming up

Sidespin Juin 2020

 

Dossier CORONA

 

Update : Manifestations nationales 2019/2020

Informations STT

 

CS Jeunesse 12+13 septembre 2020

Informations

 

Inscription PISTE

14-16 août 2020

 

Tournois licenciés

Invitations

 

Tournois non-licenciés

Invitations

 

News Sunrise 2020

Dernières mises à jour

SIDESPIN

Abonnez-vous au

Sidespin

Facebook