Ligue nationale B – ces équipes visent la promotion

Karin Filip 2016 2

Ligue nationale B – ces équipes visent la promotion

Le premier tour de la LNB débutera ce week-end chez les Dames et chez les Messieurs. STT s’est renseigné pour savoir quelles sont les équipes qui nourrissent des ambitions de promotion.

 

Texte : Annina Häusli / photos : René Zwald

 

«Nous avons évidemment l’objectif de monter de nouveau en LNA avec la nouvelle équipe !» Norbert Tofalvi du TTC Wädenswil ne cache pas qu’après la relégation de la plus haute ligue la saison dernière, le club souhaite limiter le temps en LNB à un minimum. Par rapport à l’année en LNA, cela a passablement bougé au sein de l’équipe. Après plusieurs années chez Rio-Star Muttenz, Karin Filip revient à Wädenswil. Grâce à Sonja Wicki, Wädenswil a aussi pu recruter le jeune Suédois Oscar Perman. «Oscar s’entraîne à Eslöv, où ils disposent d’un grand centre de tennis de table», explique Tofalvi. Le dernier joueur titulaire est Lars Posch qui a pour ainsi dire grandi au club.

 

Mais Wädenswil n’est pas la seule équipe à nourrir des ambitions de promotion. Rapid Luzern caresse également l’idée de rejoindre la plus haute ligue. Le capitaine David Pfabe précise : «Nous avons l’objectif de revenir en LNA après deux ans.» Il reconnaît toutefois que la promotion sera difficile. «Après sa relégation, Wädenswil est devenu encore passablement plus fort.» Et il ne faudra pas non plus sous-estimer Rapperswil-Jona et Zürich-Affoltern. Kathrin Volkart des Young Stars ZH déclare : «Après la 6ème place la saison dernière, nous devrons, compte tenu de la concurrence solide, nous contenter d’une place vers la fin du classement également la saison prochaine. Nous aurions certes envie de monter en LNA, mais cette envie n’est pas vraiment réaliste.»

 

Dans le groupe romand, Forward-Morges ne s’est pas fixé la promotion en LNA comme objectif prioritaire. «Nous avons surtout l’objectif de disputer un maximum de matchs avec deux jeunes joueurs qui seront soutenus par Christian Tiugan afin de s’assurer le maintien en LNB», déclare Paul-Antoine Collaros. Il pense qu’au sein du groupe 1, ZZ-Lancy 2 et Vevey seraient de bons candidats à la promotion. Par ailleurs, Collaros considère que dans le groupe 2, Rapid Luzern a les plus grandes chances de réussir la promotion.

 

Münsingen veut retrouver la LNA

 

Chez les Dames, l’équipe reléguée de Münsingen souhaite également remonter en LNA. Monika Göggel (A18), Karin Zürcher-Steffen (B13) et Nadia Etter (B12) sont motivées à réaliser la promotion. Pour la capitaine Caroline Ris, l’équipe de Thoune sera l’adversaire le plus coriace. Par rapport à la saison dernière, les joueuses de Thoune sont devenues plus fortes : avec Jana Woraczek (A16), Sabine Baumann (B15) et Stefanie Sandri (C10), les chances de décrocher la première place au classement sont en effet bonnes. Mais Münsingen compte s’entraîner assidûment pour réussir la promotion. «Nous avons néanmoins bien digéré la relégation en LNB. Le niveau en LNA est très élevé», explique Ris.

 

 

NW RLT Quai SG 118

 

Chez les Dames, l’équipe reléguée de Münsingen souhaite également remonter en LNA. Monika Göggel (A18), Karin Zürcher-Steffen (B13) et Nadia Etter (B12) sont motivées à réaliser la promotion. Pour la capitaine Caroline Ris, l’équipe de Thoune sera l’adversaire le plus coriace. Par rapport à la saison dernière, les joueuses de Thoune sont devenues plus fortes : avec Jana Woraczek (A16), Sabine Baumann (B15) et Stefanie Sandri (C10), les chances de décrocher la première place au classement sont en effet bonnes. Mais Münsingen compte s’entraîner assidûment pour réussir la promotion. «Nous avons néanmoins bien digéré la relégation en LNB. Le niveau en LNA est très élevé», explique Ris.

 

Après avoir manqué la promotion de justesse l’année dernière, l’équipe d’Uster souhaite par contre attaquer cette année. «Avec l’engagement de Céline Reust qui a débuté le tennis de table au sein du TTC Uster, nous pouvons compter sur un renfort important», souligne Susanne Gutknecht. D’une manière générale, on aligne cette année une équipe jeune qui harmonise bien et où l’ambiance est excellente. «Tout le monde est très motivé». Pour Gutknecht, les concurrents les plus coriaces dans le même groupe sont les joueuses de l’équipe de Zürich-Affoltern. «Münsingen serait sans doute aussi un candidat pour la promotion. Si tout va bien, on pourrait rencontrer cette équipe lors des matchs de promotion.»