Actualités/Coming up

Sidespin juin

 

Offre d'emploi

Collaborateur/-trice Finances et Personnel 30%

 

Tournois licenciés

Invitations

 

Tournois non-licenciés

Invitations

SIDESPIN

Abonnez-vous au

Sidespin

Facebook

Journée d’entraînement pour toutes les finalistes du School Trophy Filles U11

Mädchentraining1«Sur le chemin du retour, ma fille n’arrêtait pas de raconter son expérience !»

Le 19 novembre, Swiss Table Tennis organisait une journée d’entraînement pour toutes les finalistes du School Trophy dans les catégories U11 et plus jeunes.

L’objectif de cette journée était de transmettre le plaisir du sport tennis de table aux filles afin de pouvoir les passionner également à l’avenir pour ce jeu avec la petite balle.

Texte et photos : Sonja Wicki

 

Swiss Table Tennis souhaite contrer la tendance de la diminution du nombre de filles actives en tennis de table. Sur l’initiative de Christian Mignot, une journée d’entraînement pour les filles était organisée après le School Trophy. Cette journée d’entraînement avait lieu le 19 novembre à Wädenswil. Avec huit participantes, le nombre de joueuses ayant donné suite à l’invitation était assez modeste. L’enthousiasme et l’engagement des filles étaient toutefois si grands que la manifestation était néanmoins un succès.

 

Avec Romana Förstel, Nina Gutknech et quelques jeunes entraîneurs de Wädenswil, Sonja Wicki put compter sur une équipe de bénévoles solide et ainsi mettre sur pied un programme très varié. „J’étais particulièrement enchantée que Nina ait pris l’initiative d’y participer et d’aider. Dans le cadre de son travail de maturité, elle s’engage à Uster dans un projet avec des filles où elle fait un travail formidable !“ souligne Sonja.

 

L’esprit d’équipe prime sur les succès individuels

 

La journée débutait par un petit tour de présentation. Ensuite, il fallait faire transpirer tout le monde avec un échauffement qui nécessite de l’esprit d’équipe et de la collaboration. „En Allemagne, il y a eu des enquêtes menées auprès des filles qui démontrent qu’elles évoluent volontiers en groupes au lieu de se battre chacune pour soi. La plupart des joueuses se décident pour le tennis de table à cause des aspects sociaux – et non pour s’améliorer ou pour gagner“, explique Wicki. La journée se déroulait ensuite en effet selon ce credo. Il fallait rafler des points en équipes de deux – en touchant des objets, en sautant par-dessus la corde à sauter ou grâce au nombre de balles qui ont survolé le filet. Peu avant le repas de midi, toute la ribambelle faisait quelques exercices acrobatiques qui nécessitaient de la confiance réciproque et une bonne dose de collaboration. Là encore, on voyait de nombreux visages souriants.

Mädchentraining2

 

Le même jour, l’entraînement de „Little Tokyo“ avait également lieu à Wädenswil. Pour les jeunes filles, il était impressionnant de voir à quelle vitesse les "Grandes" arrivent à jouer et retourner la balle. Les joueuses plus chevronnées pouvaient par ailleurs régulièrement servir d’exemples pour les plus jeunes filles lorsqu’il s’agissait du bon jeu de jambes ou de la technique d’un topspin. À ce sujet, Romana Förstel explique : „Je trouvais particulièrement motivant pour les plus jeunes qu’elles aient pu découvrir une autre forme possible du tennis de table. Grâce à la combinaison des deux manifestations, les filles peuvent voir comment elles peuvent pratiquer le tennis de table effectivement en tant que sport – et qu’il y a des filles qui le font déjà.“

 

Un espoir pour l’avenir

 

L’après-midi, on entraînait de nouveau assidûment le jeu de jambes. Deux filles avaient même le privilège de taper quelques balles avec les filles de little Tokyo puisqu’elles avaient déjà un niveau de jeu suffisant. À la fin, on se battait quand même encore pour des points dans le cadre d’une compétition – bien évidemment de nouveau en équipe et non chacune pour soi. Les filles étaient incroyablement concentrées et se montraient très ambitieuses tout en jouant avec fair-play. Il n’est donc pas étonnant que tous les parents soient venus récupérer une fille très fatiguée. Reste à espérer que les filles continueront à jouer au tennis de table avec autant d’élan et de plaisir – voire qu’elles se rencontreront prochainement dans un cadre similaire …

 

Des avis concernant la journée d’entraînement pour les filles :

 

  • „Ça fait plaisir de pouvoir jouer pour une fois pas seulement avec des garçons, mais avec d’autres filles !“ Malu qui est généralement la seule fille lors de l’entraînement
  •  „C’était cool, de pouvoir gagner l’un ou l’autre set !“ Ilvi, la plus jeune joueuse
  •  „Il est étonnant à quel point on était calme et concentré durant toute la journée dans la salle …“ Oliver, entraîneur auxiliaire chez le TTC Wädenswil
  • „J’étais étonnée du bon niveau de jeu. J’ai vraiment beaucoup apprécié cette journée.“ Romana Förstel, entraîneuse
  • „Sur le chemin du retour, ma fille n’arrêtait pas de raconter son expérience !“ Tina Ulrich, maman
  • „Ce serait magnifique si l’on pouvait organiser les entraînements régulièrement sous cette forme.“ Ramona Völkel

 

 

Autres articles dans cette édition:

Giovanni Giorgini - Vivre pour le club

Le coin du Tessin : TTC Lugano - Vers le titre de Champion suisse avec le diamant brut Wu Tao

Développement des robots de tennis de table

Portrait Ursina Stamm

 

Actualités/Coming up

Sidespin juin

 

Offre d'emploi

Collaborateur/-trice Finances et Personnel 30%

 

Tournois licenciés

Invitations

 

Tournois non-licenciés

Invitations

SIDESPIN

Abonnez-vous au

Sidespin

Facebook