Geschenk überreichen SymbolbildCode de Conduite – Cadeaux et invitations

 

Le point 4 du nouveau Code de Conduite de STT parle de cadeaux et d’invitations.

 

Texte : Annina Häusli / photo : STT

 

La troisième partie de la série Code de Conduite de Swiss Table Tennis aborde le sujet des cadeaux et des invitations. Qu’est-ce qui est permis et qu’est-ce qui ne l’est pas ?

Pour commencer, consultons le point 4 du Code de Conduite de Swiss Table Tennis :

 

  • WNous signalons les cadeaux et invitations que nous recevons dans le cadre de notre activité /fonction et les déclarons à notre supérieur.
  • Nous acceptons et proposons des cadeaux et invitations uniquement si elles ne sortent pas d’un cadre usuel et approprié et si elles ne génèrent pas de conflit d‘intérêts.
  • Nous ne nous laissons pas corrompre. Nous refusons les avantages illicites qui nous sont proposés, promis ou octroyés pour nous inciter à manquer à notre devoir ou à adopter un comportement malhonnête pour notre propre profit ou celui d’une tierce personne.
  • Nous n’abusons en aucun cas de notre position / fonction pour satisfaire des intérêts privés ou nous procurer des avantages personnels.

 

Voilà pour la théorie. Mais à quel moment peut-on accepter un cadeau et à partir de quand un cadeau peut-il être considéré comme tentative de corruption ? Les limites peuvent être très floues. D’une manière générale, on peut dire qu’un cadeau est remis ouvertement, souvent sous forme d’un geste courtois ou par amitié. En outre, un cadeau n’implique pas de contre-prestation. Au contraire de la corruption qui – en général – a lieu en cachette et exige une contre-prestation de la part du bénéficiaire.

 

Avec le Code de Conduite de Swiss Table Tennis, les collaborateurs et fonctionnaires s’engagent à informer leur supérieur des cadeaux qu’ils reçoivent et à les accepter seulement lorsqu’ils ne dépassent pas un cadre approprié. Voici quelques exemples pour illustrer cette théorie :

 

Ce qui est approprié :

  • Du chocolat, des fleurs ou du vin en guise de remerciements pour l’aide lors d’une manifestation ou d’une fête
  • Une invitation à un repas après une séance ou une manifestation

Ce qui n’est pas approprié :

  • De l’argent en espèces, indépendamment du montant
  • Des cadeaux dont la valeur dépasse les 100 CHF
  • Un „don“ pour prendre une certaine décision.

 

Nous espérons avoir pu vous expliquer un peu mieux le point 4 de notre Code de Conduite. De plus amples informations sur le Code de Conduite ainsi que tous les articles parus jusqu’à présent sont disponibles sous ce lien.