Actualités/Coming up

Sidespin Juin 2020

 

Dossier CORONA

 

Update : Manifestations nationales 2019/2020

Informations STT

 

CS Jeunesse 12+13 septembre 2020

Informations

 

Inscription PISTE

14-16 août 2020

 

Tournois licenciés

Invitations

 

Tournois non-licenciés

Invitations

 

News Sunrise 2020

Dernières mises à jour

SIDESPIN

Abonnez-vous au

Sidespin

Facebook

Portrait Timothy Falconnier

timothyprivat1 quer

«Tout donner lors de chaque entraînement et tout ira bien»

À la table, Timothy Falconnier (12 ans) fait souvent une tête de moins que ses adversaires. Les objectifs du joueur d’Oberwil sont par contre grands. Le joueur de la relève le plus talentueux de Swiss Table Tennis souhaite un jour participer aux Jeux olympiques.

 

Texte : Stefan Kleiser / photos : zvg/René Zwald (archives)

 

«J’ai besoin d’avoir un objectif pour lequel je peux travailler», explique Timothy Falconnier. L’objectif du joueur d’Oberwil : Un jour pouvoir aller à l’étranger en tant que professionnel et y combiner les études et le sport. Il rêve d’une participation aux Championnats du monde et aux Jeux olympiques. En juillet, il disputera les CE Jeunesse dans la catégorie U15 à Ostrava. Pour acquérir de l’expérience comme il explique : «Car je vais pouvoir m’aligner en U15 pendant encore longtemps». Timothy Falconnier n’a en effet que 12 ans.

 

En avril, l’élève de 6ème année décrochait le titre de Champion suisse U13 en simple et en double. Ce n’était pas sa première médaille d’or. Lors du Top 8, il montait également sur la plus haute marche du podium cette saison. «Je savoure chaque titre», souligne le jeune joueur habitué au succès. «Mais seulement pendant un petit moment.» Après les Championnats suisses, il était extrêmement soulagé. Cela était encore le cas le soir mais plus le lendemain matin. «Je ne dois pas me reposer sur mes lauriers.»

 

«Il est bon et il s’investit beaucoup»

 

En visite à l’entraînement. Dans le «bunker», une ancienne installation de protection civile où son club Rio Star Muttenz a durablement installé deux tables, Timothy Falconnier travaille avec l’entraîneur national Samir Mulabdic pour encore s’améliorer. Le programme : des exercices au panier de balles, coin-coin, court-long. Puisqu’il a également grandi à Oberwil, on compare Falconnier régulièrement avec la vedette du tennis Roger Federer. Et on le désigne comme le «grand talent de la relève».

 

Est-ce que Timothy Falconnier serait le talent du siècle qui permettra de rendre le tennis de table populaire en Suisse ? «Il est bon, autrement, nous ne travaillerions pas ensemble», répond l’entraîneur national. «Mais est-il un talent du siècle ?» Mulabdic sourit : «Peut-être un talent de la semaine». En tennis de table, il y a toujours des joueurs plus forts et si l’on ne fait rien, on n’aura rien. Cela est aussi valable pour Falconnier. «Il s’investit plus que d’autres. Et ceux qui s’investissent plus ont aussi plus de possibilités. En Suisse, Timothy est dans tous les cas un talent. Mais il ne s’entraîne pas seulement pour devenir Champion suisse.»

 

Déjà la première fois en LNA

 

Falconnier STT 2019 1

 

L’été dernier, Timothy Falconnier avait commencé la saison avec un classement de B13. En janvier, son classement était monté à B15 et en automne, il sera déjà classé A17. En dix mois, il a gagné presque 200 points Elo. «Cela est certainement bien», confirme le jeune athlète. «Mais avec les points Elo, tu ne peux rien acheter. Cela permet toutefois certainement de constater mon évolution.» En novembre 2017, Timothy Falconnier s’était imposé pour la première fois face à un adversaire classé A en battant Robin Mühlebach (Döttingen). «Je ne m’y attendais pas», avoue-t-il.

 

Le joueur de 12 ans s’était également déjà aligné en ligue nationale A. C’était le 17 février. «La veille, j’avais encore joué en ligue nationale C. Je me suis dit : bon, demain, je ferai une petite pause.» Ensuite, il y a eu cette convocation parce que deux joueurs devaient renoncer à la participation pour cause de maladie. Timothy Falconnier se souvient qu’il avait été très nerveux. «Mais seulement avant le match. Durant le match, cette nervosité disparaît. On se concentre sur le jeu. Et en ligue nationale A, personne n’attendait rien de moi.»

 

Prochainement à l’école de sport de Bâle-Campagne

 

Il essuyait les deux défaites auxquelles il fallait s’attendre. Mais ce n’étaient pas des matchs de tennis de table habituels. «En tant que joueur de la relève, tu te rends généralement à un match de ligue nationale A en tant que spectateur. Si soudainement, tu te retrouves toi-même à la place des joueurs et que des spectateurs t’encouragent, c’est vraiment autre chose.» D’une manière générale, il doit de toute façon adapter son jeu lorsqu’il joue contre des adultes, continue Falconnier, qui défend normalement les couleurs de Muttenz en LNC. «Les adultes ont d’autres moyens et ils ont plus de force. Sur le plan technique et tactique, ils sont également plus avancés.»

 

C’est en février lors du Top 16 à Montreux que Timothy Falconnier remarquait à quel point il doit encore s’améliorer pour atteindre ses objectifs. Il y travaillait pour la deuxième fois comme ramasseur de balles. À partir du mois d’août, il ira à l’école de sport de Bâle-Campagne à Muttenz et disposera ainsi de deux plages horaires supplémentaires qu’il pourra consacrer à l’entraînement. Déjà aujourd’hui, le jeune joueur de 12 ans se retrouve 20 heures par semaine à la table. «Pendant la semaine, je n’ai pas le temps pour faire autre chose», explique-t-il. Il y a une année et demie, il avait également arrêté la batterie.

 

Devenir meilleur que l’entraîneur

 

«J’aimais beaucoup faire de la batterie. Mais le tennis de table est prioritaire», souligne Timothy Falconnier. Pour la saison prochaine, on prévoit la promotion avec la deuxième équipe de Muttenz en ligue nationale B. Le joueur d’Oberwil a remporté 27 de ses 36 simples en LNC. En parallèle, il compte continuer de travailler pour progresser personnellement jusqu’à ce qu’il soit meilleur que son entraîneur au club : il s’agit de Lionel Weber, le Champion suisse en titre. Est-ce que cela n’est pas difficile de se projeter aussi loin ? «Si l’on donne tout lors de chaque entraînement, tout ira bien». Timothy Falconnier en est convaincu.

 

Soutenir Timothy Falconnier

 

Le jeune moniteur

 

La carrière de Timothy Falconnier débutait au club de tennis de table à son domicile : à Oberwil. Aujourd’hui, le joueur de la relève s’entraîne certes au club de LNA Muttenz d’à côté, mais il est toujours actif au sein de son premier club – en tant qu’entraîneur. Le TTC Oberwil a mis sur pied un «Entraînement de système pour les joueurs amateurs» et ils ont abordé Falconnier pour le diriger. Au début, les participants souriaient lorsque l’on leur présentait le moniteur, se souvient le joueur de 12 ans. Dans le cadre du Championnat par équipes, cela arrivait également parfois. «Mais aujourd’hui, tout le monde en ligue nationale C me connaît.» Avec un bilan de 27:9 victoires, cela n’est pas étonnant. Timothy Falconnier explique qu’il aime bien diriger l’entraînement des adultes à Oberwil qui a lieu environ une fois par mois. À son avis, l’enseignement n’est pas aussi difficile que ça. «C’est ce que font mes entraîneurs avec moi. Je dois simplement bien le planifier.»

 

Autres articles dans cette édition:

Entraînement des seniors à Fribourg

Le tennis de table à la BEA

Théorie: Le jeu avec et contre les picots longs

 

Actualités/Coming up

Sidespin Juin 2020

 

Dossier CORONA

 

Update : Manifestations nationales 2019/2020

Informations STT

 

CS Jeunesse 12+13 septembre 2020

Informations

 

Inscription PISTE

14-16 août 2020

 

Tournois licenciés

Invitations

 

Tournois non-licenciés

Invitations

 

News Sunrise 2020

Dernières mises à jour

SIDESPIN

Abonnez-vous au

Sidespin

Facebook