Actualités/Coming up

Sidespin Septembre

 

Tournois licenciés

Invitations

 

Tournois non-licenciés

Invitations

 

banner mobilabo 180x150 FR

Dernières mises à jour

SIDESPIN

Abonnez-vous au

Sidespin

Facebook

Entraînement de la mauvaise main

Timo Boll / Top 16 2019 MontreuxEntraînement de la mauvaise main

Timo Boll est un adepte du changement de main. Est-ce pour autant une raison suffisante pour imiter cet artiste de la petite balle?

 

Texte: Dirk Lion / photo: René Zwald

 

Entraînement : Pour ces raisons, nous devrions régulièrement nous entraîner avec l’autre main

Timo Boll le fait (https://www.youtube.com/watch?v=apdm0SWrHPU) et au Tessin, on peut également l’observer de temps en temps : on parle du „hand switch“, donc du fait de se servir de l’autre main pour jouer la balle. L’étonnement est garanti et si on arrive en plus à marquer un point direct comme Timo Boll contre Ma Long, la salle est tout simplement déchaînée. Ceci dit, quels sont les avantages de laisser nos enfants et adolescents parfois se servir de la "mauvaise main" pour jouer dans la salle ?

 

Penchons-nous sur le cerveau

Combien d’entraîneurs de la jeunesse essaient systématiquement d’améliorer le côté non dominant de leurs athlètes ? On sait par expérience que le nombre est modeste. Et pourtant, il serait judicieux de le faire car dans notre cerveau, l’hémisphère gauche et l’hémisphère droit sont chacun spécialisé dans des domaines différents : l’hémisphère gauche est particulièrement sollicité lorsqu’il s’agit de la force tandis que l’hémisphère droit s’occupe notamment de tâches liées à l’orientation. L’hémisphère gauche dirige la main droite et vice versa. Des études ont démontré que si nous apprenons une chose avec une main, nous arrivons ensuite aussi à mieux exécuter cette chose avec l’autre main. Cela est possible grâce au corps calleux dont les millions de fibres nerveuses relient les deux hémisphères cérébraux.

 

C’est en forgeant qu’on devient forgeron

Pour pouvoir marquer un point contre le Champion du monde Ma Long en se servant de la mauvaise main (droite) pour exécuter un topspin, même Timo Boll a besoin de s’exercer. L’expérience a montré qu’après quelques semaines, on peut déjà constater des progrès considérables. Un exercice de 10 minutes introduit dans chaque entraînement durant quatre semaines améliore déjà considérablement le niveau de jeu. Le niveau des exercices peut être augmenté continuellement selon des principes méthodiques (en passant d’un simple exercice régulier à un exercice irrégulier combiné) :

-       5 minutes contrer en coup droit, 5 minutes contrer en revers

-       3 minutes contrer en coup droit, 3 minutes contrer en revers, 4 minutes „2-2“, deux fois contrer en revers, deux fois contrer en coup droit

-       10 minutes „2-2“

-       „2-2“ irrégulier, la balle arrive une ou deux fois sur le coup droit et une ou deux fois sur le revers.

-       Topspin en coup droit, etc.

 

Le plaisir

En fin de compte, les enfants et adolescents ont beaucoup de plaisir à se mesurer aussi avec l’autre main par exemple dans le cadre de matchs de compétition, tels que le jeu de l’empereur. Par ailleurs, cela offre l’avantage que le vainqueur ne sera pas forcément celui qui remporterait un match régulier.

L’entraînement avec la mauvaise main ne peut donc pas seulement être spectaculaire. Il nous offre aussi des avantages pour le jeu avec la main de jeu proprement dite. Cela devrait être une raison suffisante pour intégrer cet exercice de temps en temps pendant 5 à 10 minutes dans l’entraînement.

 

 

Autres articles dans cette édition:

Départ du Président STT

Un nouveau visage à l'Office central

L'Office central continue sa mue et devient définitivement trilingue

Czech Open: une confirmation et un nouveau roi

Shop STT: nouveauté

Actualités/Coming up

Sidespin Septembre

 

Tournois licenciés

Invitations

 

Tournois non-licenciés

Invitations

 

banner mobilabo 180x150 FR

Dernières mises à jour

SIDESPIN

Abonnez-vous au

Sidespin

Facebook